Méditation musicale : Il faut prier tout le temps

Méditation musicale : Il faut prier tout le temps

La mélancolie qui domine le début de la sonate pour flûte traversière en ré mineur de Vivaldi (RV 49) s'harmonise avec la demande de la veuve affligée : « Rends-moi justice contre mon adversaire ». La méditation affirmera : « Il y a aussi la prière collective, celle d’une assemblée dont les membres se réunissent pour te remercier ou implorer ton secours, demander ton assistance face à des santés chancelantes, des espoirs déçus ou à des événements catastrophiques » – des mots prophétiques pour le lendemain du Bataclan. En revanche, la mélancolie cède au sentiment de la confiance : « Et toi, tu seras là au milieu de cette assemblée, tu nous l’as promis ! »