Coûteuse libération

lun 01/02/2016
Fête du jour: 
Sainte Brigitte

Chapitre d'Evangile:

Verset de début: 
1
Verset de fin: 
20
Evangile: 

Ils arrivèrent sur l’autre rive, de l’autre côté de la mer de Galilée, dans le pays des Géraséniens. Comme Jésus sortait de la barque, aussitôt un homme possédé d’un esprit impur s’avança depuis les tombes à sa rencontre ; il habitait dans les tombeaux et personne ne pouvait plus l’attacher, même avec une chaîne ; en effet on l’avait souvent attaché avec des fers aux pieds et des chaînes, mais il avait rompu les chaînes, brisé les fers, et personne ne pouvait le maîtriser.
Sans arrêt, nuit et jour, il était parmi les tombeaux et sur les collines, à crier, et à se blesser avec des pierres.
Voyant Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant lui et cria d’une voix forte : « Que me veux-tu, Jésus, fils du Dieu Très-Haut ? Je t’adjure par Dieu, ne me tourmente pas ! »
Jésus lui disait en effet : « Esprit impur, sors de cet homme ! »
Et il lui demandait : « Quel est ton nom ? » L’homme lui dit : « Mon nom est Légion, car nous sommes beaucoup. » Et ils suppliaient Jésus avec insistance de ne pas les chasser en dehors du pays.
Or, il y avait là, du côté de la colline, un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture.
Alors, les esprits impurs supplièrent Jésus : « Envoie-nous vers ces porcs, et nous entrerons en eux. » Il le leur permit. Ils sortirent alors de l’homme et entrèrent dans les porcs. Du haut de la falaise, le troupeau se précipita dans la mer : il y avait environ deux mille porcs, et ils se noyaient dans la mer.
Ceux qui les gardaient prirent la fuite, ils annoncèrent la nouvelle dans la ville et dans la campagne, et les gens vinrent voir ce qui s’était passé. Ils arrivent auprès de Jésus, ils voient le possédé assis, habillé, et revenu à la raison, lui qui avait eu la légion de démons, et ils furent saisis de crainte.
Ceux qui avaient vu tout cela leur racontèrent l’histoire du possédé et ce qui était arrivé aux porcs. Alors ils se mirent à supplier Jésus de quitter leur territoire.
Comme Jésus remontait dans la barque, le possédé le suppliait de pouvoir être avec lui.
Il n’y consentit pas, mais il lui dit : « Rentre à la maison, auprès des tiens, annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde. »
Alors l’homme s’en alla, il se mit à proclamer dans la région de la Décapole ce que Jésus avait fait pour lui, et tout le monde était dans l’admiration.

Prière: 

Seigneur, je crois que tu es le Seigneur. Tu es celui qui vient nous délivrer du péché. Viens me guérir, moi aussi, Jésus.

Demande: 
Savoir être attentif à sa conscience.
Points de réflexion: 

1. Dans ce passage nous voyons Jésus arriver dans une ville au bord du lac, dans le pays des Géraséniens, territoire occupé en majorité par des non-juifs, comme nous l’indique la présence d’un troupeau de porcs – ce que les juifs n’auraient pas permis dans un endroit où ils se trouvaient en majorité. Or Jésus, à peine descendu de la barque, voit un possédé courir vers lui, et, arrivé où il était, se prosterner devant lui. Cet homme était devenu si violent que personne n’avait réussi à le maintenir attaché. Mais Jésus se met à expulser les nombreux démons présents dans cet homme et les envoie dans le troupeau de porcs qui se trouvait à proximité, troupeau qui se jette alors dans le lac. Prévenus, les habitants de la ville demandent alors à Jésus de s’en aller de là.

2. La réaction des habitants de cette ville est surprenante. Jésus vient de délivrer un des leurs d’une terrible possession, et ils le supplient de s’en aller. Certes tout un troupeau de porcs s’est noyé, mais la guérison n’était-elle pas plus importante ? Pourquoi sont-ils donc mécontents, et demandent-ils à Jésus de partir, au lieu de le remercier ?

3. Que s’est-il sans doute passé dans cette ville ? Ses habitants se sont habitués à voir ce possédé dans les environs, et à ne rien faire. Ils se cantonnaient à ne pas trop l’approcher. Cette ville est peut-être une image de notre propre conscience. Il peut y avoir des choses dans notre vie qui ne sont pas propres, où nous savons qu’il y a un problème. Mais nous pouvons décider de ne rien faire, de laisser les choses aller, de ne pas trop y penser, d’essayer d’oublier qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Et alors, pour nous libérer de cette mauvaise habitude, de ce mal maintenant présent et accepté dans notre vie, Jésus doit nous demander un sacrifice, comme il a sacrifié ce troupeau de porcs pour éloigner les démons. Quelle sera notre réponse à cette demande de purification qui nous vient de Dieu et de notre conscience ?

Dialogue: 
Seigneur, tu recherches toujours ce qu’il y a de mieux pour moi. Tu me demandes parfois des choses qui peuvent être difficile, mais c’est parce que tu veux toujours mon bien, mon vrai bien. Aide-moi à purifier ma conscience, à changer dans ma vie ce qui n’est pas conforme à la vérité et au bien.
Résolution: 
Faire un examen de conscience et une bonne confession.