« Êtes-vous donc sans intelligence, vous aussi ? »

dim 30/08/2015
Fête du jour: 
22e dimanche du Temps Ordinaire

Chapitre d'Evangile:

Verset de début: 
14
Verset de fin: 
23
Evangile: 

Appelant de nouveau la foule, il lui disait : « Écoutez-moi tous, et comprenez bien.
Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui entre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. »
Quand il eut quitté la foule pour rentrer à la maison, ses disciples l’interrogeaient sur cette parabole.
Alors il leur dit : « Êtes-vous donc sans intelligence, vous aussi ? Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur, parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, pour être éliminé ? » C’est ainsi que Jésus déclarait purs tous les aliments.
Il leur dit encore : « Ce qui sort de l’homme, c’est cela qui le rend impur.
Car c’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduites, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure.
Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur. »

Prière: 

Plus près de toi, mon Dieu, j’aimerais reposer, c’est toi qui m’as créé et tu m’as fait pour toi ; mon cœur est inquiet et sans paix, tant qu’il ne repose en toi.

Demande: 
Seigneur, que je trouve mon plaisir en tes volontés.
Points de réflexion: 

1. « Tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur, parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre » (Mc 7, 17-18). Jésus dit à mon âme : « Le Seigneur Dieu donna à l’homme cet ordre : « Tu peux manger les fruits de tous les arbres du jardin » (Gn 2, 16). « Tout ce que Dieu a créé est bon, et rien n’est à rejeter si on le prend dans l’action de grâce » (1 Tm 4, 4). Ces « arbres à l’aspect désirable et aux fruits savoureux » (Gn 2, 9) ont été créés pour que l’homme puisse en jouir, tout en en prenant soin. Cependant, Philothée, sache que leur bonté n’est qu’un reflet de l’infinie bonté avec laquelle mon Père vous aime. Et ton cœur, qui a soif de cet infini, ne sera jamais satisfait s’il ne reconnaît pas, derrière ces fruits savoureux, la main aimante qui vous les a donnés.

2. « C’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses » (Mc 7, 21). Mon Père avait dit à Adam : « L’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas » (Gn 2, 17). Malheureusement, à cause de sa désobéissance, l’homme se croit maintenant capable d’établir ce qui est bien et ce qui est mal. C’est ainsi que les pharisiens se croyaient justes en vertu de leurs œuvres, alors que leur cœur était empoisonné de désirs orgueilleux et de pensées contre leur prochain.

3. « Êtes-vous donc sans intelligence, vous aussi ? » (Mc 7, 18). Toi, Philothée, « tu es toujours avec moi » (Lc 15, 31), tu sais bien quelle est la plénitude de la loi, mon commandement nouveau, celui de vous aimer les uns les autres, comme moi je vous ai aimés. Permets-moi de continuer à aimer les hommes à travers toi. Laisse-toi posséder par mon Esprit Saint. C’est ainsi que tu « t’achemineras vers la vraie connaissance en te renouvelant à l’image de ton Créateur » (Col 3, 10).

Dialogue: 
« Enseigne-moi, Seigneur, le chemin de tes ordres ; à les garder, j'aurai ma récompense. Montre-moi comment garder ta loi, que je l'observe de tout cœur. Guide-moi sur la voie de tes volontés, là, je me plais. Vois, j'ai désiré tes préceptes : par ta justice fais-moi vivre. Que vienne à moi, Seigneur, ton amour, et ton salut, selon ta promesse. Je marcherai librement, car je cherche tes préceptes. Je trouve mon plaisir en tes volontés, oui, vraiment, je les aime » (Ps 118, 33-35, 40, 41, 45, 47).
Résolution: 
Corriger une de mes actions si elle n’est pas conforme à la charité.

Auteur: