« Je susciterai une lignée à David, j’apprêterai une lampe pour mon messie » Ps 132, 17

lun 08/09/2014
Fête du jour: 
Nativité de la Vierge Marie

Chapitre d'Evangile:

Verset de début: 
1
Verset de fin: 
23
Evangile: 

Voici la table des origines de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham :
Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,
Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram,
Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,
Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,
Jessé engendra le roi David.

David, de son union avec la femme d'Ourias, engendra Salomon,
Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,
Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias,
Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias,
Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias,
Josias engendra Jékonias et ses frères à l'époque de l'exil à Babylone.

Après l'exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel,
Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor,
Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud,
Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob,
Jacob engendra Joseph, l'époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l'on appelle Christ (ou Messie).

Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l'action de l'Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret.
Il avait formé ce projet, lorsque l'ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

Tout cela arriva pour que s'accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d'Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».

Prière: 

Sainte Trinité, je te loue et te bénis par la naissance de Marie, celle qui est devenue la Mère du Fils éternel du Père et demeure de l’Esprit. Au nom du Père…

Demande: 
Marie, fais-moi écouter et accueillir comme toi la Parole de vie, Jésus.
Points de réflexion: 

1. Que dit en soi le texte biblique ? Les deux lectures proposées par la liturgie (Mi ou Rm), en cette fête de l’anniversaire de Marie, chantent la fidélité de Dieu à sa promesse de sauver les hommes et sa volonté d’associer des instruments, des hommes, à la réalisation effective de son projet. Le messie, celui qui gouvernera Israël, ne viendra pas sans la collaboration de « celle qui doit enfanter » (Mi 5, 2). Parmi ces collaborateurs de Dieu, Marie, « première-née d’où allait naître le premier-né de toute créature » (St Jean Damascène) occupe une place d’honneur, « en sorte que, une femme ayant contribué à l’œuvre de mort, de même une femme contribuât aussi à la vie » (LG n. 56). La généalogie de « Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham » s’inscrit dans la logique de Dieu qui veut notre collaboration active dans son œuvre de salut. Cette volonté de Dieu est exprimée de manière profonde par saint Augustin : « Dieu qui t’a créé sans toi ne te sauvera pas sans toi ».

2. Que nous dit le texte biblique ? Le cœur de l’homme de l’ancienne Alliance attendait celui qui sauverait le peuple de ses péchés et toute l’action de l’homme était tendue vers cette libération. Mais l’homme n’aurait jamais songé à la manière dont Dieu le libérerait. Marie est la lampe au milieu de l’obscurité et sa naissance est l’aurore qui annonce l’arrivée du soleil de justice. Dieu a choisi cette petite fille comme représentante de l’humanité, pour qu’elle devienne « la demeure de celui qu’aucun lieu ne peut contenir ». Dieu veut ouvrir une porte magnifique entre le ciel et la terre « après un temps de délaissement » et la clé qui l’ouvre est confiée à Marie, qui brisera avec un oui solennel les chaînes du péché. Elle est la nouvelle arche de l’Alliance qui contiendra le pain de la vie et la Parole éternelle de Dieu, la digne demeure de Dieu. Contemplons Marie aujourd’hui, le jour de sa naissance, mettons-nous à côté de Joachim qui assiste sa femme, Anne, et disons avec le prophète Isaïe : « Tu seras une couronne brillante dans la main du Seigneur, un diadème royal entre les doigts de ton Dieu » (Is 62, 1.2.3).

3. N’oublions pas l’origine et la cause de la grandeur de cette fille d’Israël, dont nous fêtons la naissance aujourd’hui : le regard de Dieu sur elle. Dieu a regardé avec tout son amour et sa complaisance, celle qui allait être appelée un jour « Mère » par le Fils éternel, le Verbe de Dieu, par toute l’humanité. Marie se savait regardée par la bienveillance de Dieu et son esprit tressaillait de joie en Dieu son sauveur, parce qu’il avait jeté les yeux sur l’abaissement de sa servante. Nulle autre créature ne jouit des privilèges de Marie et aujourd’hui elle nous invite à prendre soin de Jésus : il habite en nous, il est fragile, exposé à nos faiblesses et aux attaques du monde. Marie nous encourage à collaborer avec générosité aux projets de Dieu pour le salut de l’humanité, à être une lampe qui prépare pour les hommes l’arrivée du feu de l’amour de Dieu.

Dialogue: 
« Je te salue, Marie, Mère de Dieu, trésor vénéré de tout l’univers, lumière qui ne s’éteint pas, toi de qui est né le soleil de la justice, sceptre de la vérité, temple indestructible… Par toi le Fils unique de Dieu a fait resplendir sa lumière sur ceux qui étaient dans les ténèbres, assis à l’ombre de la mort. Par toi les apôtres ont pu annoncer le salut aux nations. Comment chanter dignement ta louange, Ô Mère de Dieu, par qui la terre entière tressaille d’allégresse » (Saint Cyrille d'Alexandrie).
Résolution: 
Offrir, comme cadeau d’anniversaire à Marie, une dizaine du chapelet pour la conversion des pécheurs.