Jésus marche sur la mer

sam 21/04/2012
Fête du jour: 
S. Anselme, évêque et docteur de l'Eglise

Chapitre d'Evangile:

Verset de début: 
16
Verset de fin: 
21
Evangile: 

C'était après la multiplication des pains. Le soir venu, les disciples de Jésus descendirent au bord du lac. Ils s'embarquèrent pour gagner Capharnaüm, sur l'autre rive. Déjà il faisait nuit, et Jésus ne les avait pas encore rejoints. Un grand vent se mit à souffler, et le lac devint houleux.
Les disciples avaient ramé pendant cinq mille mètres environ, lorsqu'ils virent Jésus qui marchait sur la mer et se rapprochait de la barque. Alors, ils furent saisis de crainte.
Mais il leur dit : « C'est moi. Soyez sans crainte. »
Les disciples voulaient le prendre dans la barque, mais aussitôt, la barque atteignit le rivage à l'endroit où ils se rendaient.

Prière: 

Seigneur, que je Te reconnaisse quand Tu T’approches de moi et me dispose à Te laisser entrer!

Demande: 
Disposition pour laisser entrer le Christ dans ma vie aujourd’hui.
Points de réflexion: 

1. Les disciples sont dans la barque. Je suis dans la barque. La barque de ma vie. Une barque construite avec mon passé et mes projets. Je sais où j’aimerais aller. Mais il fait nuit. Et un grand vent souffle soulevant la mer sur laquelle vogue ma fragile embarcation. La tempête des doutes, les courants contraires de la société, la pluie des questions, les écueils de mes relations... Chaque jour j’en fais l’expérience. Où en suis-je au début de cette journée ? Mais posons-nous cette question face à Dieu, Lui qui me voit et me connaît.

2. Jésus me rejoint. Ce n’est pas moi qui mets Dieu dans ma vie. C’est Lui qui entre, s’approche, vient à moi. Aujourd’hui encore. Aujourd’hui nouvellement. Comment s’approche-t-Il ? D’une manière inattendue : « ils eurent peur ». Mais écoutons-le : « C’est moi. N’ayez pas peur ». Laissons résonner cette parole que le Christ m’adresse aujourd’hui. « C’est moi » dit-il. Je le connais donc. Quel ami nous salue en disant « c’est moi ! » sinon quelqu’un à qui l’on a souvent affaire? Dieu n’est pas un Dieu de la peur, mais d’amour. Un des aspects de cet Amour est la confiance. Dieu à travers son Fils nous répète qu’Il ne nous laisse pas seuls. Dans mes peurs Il est avec moi. Nous avons tous fait l’expérience de la solitude. Lorsque je souffre, que ce soit une petite douleur ou une déchirante blessure, je me sens seul. Même le meilleur des amis ne peut me comprendre parfaitement. Il ne peut souffrir en moi et avec moi, ni prendre sur lui ma souffrance. Il y a en moi un recoin intérieur, un sanctuaire, où seuls Dieu et moi pouvons entrer. Là où résident mes aspirations les plus profondes, mes joies et mes peines, mes peurs et mes souffrances. Je ne souffre donc pas seul ! Jésus s’approche pour m’aider à porter mon fardeau aujourd’hui. Il est l’Ami fidèle que rien ne peut arrêter.

3. … ou presque. « Les disciples voulaient le prendre dans la barque », ils étaient disposés à le laisser monter dans leur bateau en péril. Jésus-Christ vient jusqu'à moi mais il ne force pas la porte. A moi de lui ouvrir. Suis-je disposé à le prendre dans ma vie, pour cette journée. Et à ce qu’Il me conduise ? Il veut nous conduire sur la terre ferme, nous faire toucher terre, nous ancrer en Lui, le Roc.

Dialogue: 
Jésus, Toi qui nous révèle le cœur de Dieu, et qui connais le mien, enlève les barrières qui m’empêchent de Te prendre dans ma vie. Marie, mère de Jésus, donne-moi une confiance infinie en son Amour.
Résolution: 
Vivre avec une joie profonde parce que Dieu est avec moi.