Jésus, pain de la vie éternelle

sam 16/04/2016
Fête du jour: 
Saint Benoît-Joseph Labre

Chapitre d'Evangile:

Verset de début: 
60
Verset de fin: 
69
Evangile: 

Beaucoup de ses disciples, qui avaient entendu, déclarèrent : « Cette parole est rude ! Qui peut l’entendre ? » Jésus savait en lui-même que ses disciples récriminaient à son sujet. Il leur dit : « Cela vous scandalise ? Et quand vous verrez le Fils de l’homme monter là où il était auparavant !...
C’est l’esprit qui fait vivre, la chair n’est capable de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie. Mais il y en a parmi vous qui ne croient pas. » Jésus savait en effet depuis le commencement quels étaient ceux qui ne croyaient pas, et qui était celui qui le livrerait. Il ajouta : « Voilà pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi si cela ne lui est pas donné par le Père. »
À partir de ce moment, beaucoup de ses disciples s’en retournèrent et cessèrent de l’accompagner. Alors Jésus dit aux Douze : « Voulez-vous partir, vous aussi ? »
Simon-Pierre lui répondit : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle.
Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint de Dieu. »

Prière: 

Seigneur, donne-moi une grande foi. Aide-moi à contempler tes mystères avec les yeux de la foi.

Demande: 
Mieux connaître Jésus grâce à la foi.
Points de réflexion: 

1. Notre passage se situe à la fin du sixième chapitre de l’Évangile de Jean, où celui-ci raconte le miracle de la multiplication des pains, et le jour suivant, la discussion avec Jésus, à la synagogue de Capharnaüm. Notre texte constitue la conclusion du chapitre : bien qu’ayant vu le miracle, beaucoup de disciples se décident à abandonner Jésus, ne pouvant comprendre ses paroles.

2. Le discours de Jésus consistait à expliquer le sens du miracle de la multiplication des pains. Jésus avait en effet affirmé apporter un pain venu du ciel. On lui dit alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là ». Mais Jésus explique qu’en réalité il est lui-même ce pain, « pain de la vie ». Le pain que Jésus avait multiplié signifie donc un autre aliment, un aliment pour la vie éternelle, un aliment qui est Jésus lui-même. Mais pour beaucoup cela est incompréhensible et ils décident de s’en aller. Même les apôtres, les disciples les plus proches, sont tentés de partir eux aussi, comme peut le constater Jésus. Pourtant, Pierre répond : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint de Dieu ». Eux non plus ne comprennent pas, mais la foi en Jésus leur permet de rester.

3. Cette situation dans laquelle se trouvèrent les apôtres, nous la revivons nous aussi de temps en temps. Comment comprendre en effet le mystère de l’Eucharistie ? Son sacrifice sur la croix renouvelé pour nous lors de la messe ? Jésus qui devient notre nourriture pour la vie éternelle lorsque nous communions à l’hostie ? Seule la foi peut nous permettre d’accepter cela. La foi qui nous fait savoir qu’il est le seul à pouvoir nous promettre la vie éternelle, la foi qui nous dit qu’il est Dieu lui-même venu pour entrer en communion avec nous.

Dialogue: 
Seigneur, je veux vivre avec toi. Aide-moi à t’accueillir dans ma vie. C’est en toi que je trouve la véritable vie. Tu as voulu devenir un homme, tu as voulu devenir comme moi, pour que je puisse devenir comme toi.
Résolution: 
Participer avec une présence intérieure plus intense à la messe.