Joseph et Hérode

mer 28/12/2016
Fête du jour: 
Les saints Innocents, martyrs

Chapitre d'Evangile:

Verset de début: 
13
Verset de fin: 
18
Evangile: 

Après leur départ, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : d’Égypte, j’ai appelé mon fils. Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages. Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie : un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.

Prière: 

Seigneur, en ce temps de Noël, je veux te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi. Tu es venu dans ce monde et tu t’es fait petit enfant. Hérode, lui, n’a pas voulu t’accepter et à chercher à te tuer. Fais que, de mon côté, je puisse toujours t’accepter dans mon cœur.

Demande: 
Jésus, aide-moi à ne pas être indifférent devant ce grand mystère de l’Incarnation.
Points de réflexion: 

1. Joseph
Aujourd’hui, quelques jours après avoir fêté la naissance du Christ, la liturgie nous propose de célébrer la fête des Saints Innocents, ces enfants qui sans le savoir ont rendu témoignage à la vraie lumière en donnant leur vie pour le Christ. Ce passage de l’Évangile, en plus de nous raconter cet épisode tragique, nous permet de contempler deux façons de réagir devant la venue de Jésus.
La première façon de réagir est celle de saint Joseph. Joseph est un homme à l’écoute de la parole de Dieu et grâce à cela il a été capable d’accueillir et de protéger Jésus. Déjà à Nazareth il avait été docile à la parole de Dieu et avait accueilli Marie dans sa maison. Une fois encore, grâce à son écoute il a pu protéger Jésus.
Il est pour nous un modèle d’écoute et d’obéissance qui a su accueillir Jésus dans sa vie. Et le Seigneur nous invite à suivre son exemple même si ce n’est pas toujours évident, comme ce fut le cas pour saint Joseph.

2. Hérode
La deuxième façon de réagir devant la venue du Christ est le rejet. Cette réaction nous est présentée en la personne du roi Hérode. De même que les bergers ou les rois mages, il a lui aussi reçu le message de la naissance du Messie, mais sa réaction est totalement contraire à celle des autres. Il fait partie de ceux qui ont rejeté Jésus. Comme le dit saint Jean (1, 11) : « Il est venu chez lui, et les siens ne l'ont pas accueilli ». Hérode a préféré son propre confort et pour s’assurer son pouvoir, il n’a pas hésité à utiliser la violence jusqu’à aller assassiner des innocents.
Jésus, dès son arrivée sur terre, est donc un signe de contradiction comme le dira Siméon. On ne peut pas rester neutre ou indifférent. Jésus lui-même dira : « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi » (Mt 12, 30).
Ce temps de Noël est un moment propice pour renouveler notre adhésion au Christ. Lui qui ne vient pas en conquérant par la force mais qui vient comme un petit enfant faible qui a besoin d’amour et de protection.

Dialogue: 
Seigneur, il est vrai que même si mes actions ne sont pas aussi terribles que celles d’Hérode, il m’arrive de rester indifférent devant ce grand mystère de l’Incarnation. Aide-moi à mieux comprendre cet acte d’amour que tu as accompli pour moi en devenant un petit enfant et aide-moi à t’accueillir avec amour dans mon cœur.
Résolution: 
Prendre un petit moment supplémentaire de prière pour remercier Jésus de s’être fait petit enfant.