« Les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu »

mar 15/12/2015
Fête du jour: 
Sainte Nino

Chapitre d'Evangile:

Verset de début: 
28
Verset de fin: 
32
Evangile: 

Quel est votre avis ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.”
Celui-ci répondit : “Je ne veux pas.” Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.
Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : “Oui, Seigneur !” et il n’y alla pas.
Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier. » Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu.
Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole.

Prière: 

Jésus, je viens vers toi en ce temps de l’Avent. Je veux préparer mon cœur pour ta venue. Donne-moi la grâce de découvrir en tes invitations des opportunités pour être plus près de toi et à les suivre dans la joie.

Demande: 
Donne-moi la grâce de préparer mon cœur pour t’accueillir, pour te préparer une maison dans laquelle tu puisses habiter.
Points de réflexion: 

1. Le père des deux enfants veut partager sa vie. Dans ce récit, Jésus nous parle d’un père et de ses deux fils. Il s’agit d’un père qui possède une vigne et qui demande à ses enfants d’aller y travailler. Il veut partager non seulement son travail avec eux, mais surtout sa vie. Nous pouvons nous souvenir ici de toutes les invitations que nous avons reçues de Dieu comme Père. Des invitations qui parfois nous semblent difficiles, mais que Dieu nous adresse parce qu’il veut que nous partagions sa vie. Il s’agit d’invitations qui exigent une réponse, mais qui cependant ne dépendent pas de la réponse de l’homme. Dieu continue à être notre Père quelle que soit notre écoute et notre générosité.

2. Le premier fils. « Il vint trouver le premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne”. Celui-ci répondit : “Je ne veux pas”. Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla ». Nous pouvons imaginer ce fils. Il entend l’invitation de son père, mais il garde son regard fixé sur lui-même, sur ses affaires, sur ses préoccupations. Il répond clairement à son père qu’il ne veut pas y aller. Mais ensuite, « s’étant repenti, il y alla ». Il a fait un beau geste d’humilité. Il découvre qu’il y a quelque chose de grand derrière l’invitation de son père et il décide d’y aller. Ce geste nous montre que nous pouvons toujours revenir vers le Père, même après nous être plaints ou lui avoir dit « non ». Il nous attend et veut nous accueillir dans sa vigne quand nous y serons disposés.

3. Le deuxième fils. « (…) Le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : “Oui, Seigneur !” et il n’y alla pas ». Avec le même amour, le Père s’approche du deuxième fils et l’invite à sa vigne. Celui-ci dit oui, mais il n’y va pas. Nous ne savons pas pourquoi il n’y va pas. Mais ce qui en ressort, c’est que pour Dieu, ce ne sont pas nos paroles souvent changeantes qui sont décisives, mais plutôt le fait de suivre sa volonté. Pouvons-nous imaginer un troisième fils qui serait capable de dire oui et d’aller travailler à la vigne de son Père avec joie ? Voulons-nous être ce fils ? Il s’agit d’une attitude exigeante, mais qui apporte une authentique plénitude à celui qui connaît le Père et le privilège que signifie de pouvoir travailler à sa vigne et partager la vie avec lui.

Dialogue: 
Seigneur, merci de m’avoir invité à travailler à ta vigne. Tu me connais, tu sais que parfois je te dis oui et je ne le fais pas. D’autres fois je te dis non, mais quand je prends conscience de mon non, j’essaie de m’engager quand même. Donne-moi la grâce de te découvrir avec tant de force dans tes invitations que je ne puisse pas te dire non et que j’arrive à faire ce que tu me demandes avec joie.
Résolution: 
Demander à l’Esprit Saint ce qu’il veut de moi pour me préparer à Noël et suivre ses inspirations avec joie.