Levain des pharisiens

mar 17/02/2015
Fête du jour: 
Saint Alexis Falconieri

Chapitre d'Evangile:

Verset de début: 
14
Verset de fin: 
21
Evangile: 

Les disciples avaient oublié d’emporter des pains ; ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque.
Or Jésus leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et au levain d’Hérode ! »
Mais ils discutaient entre eux sur ce manque de pains.
Jésus s’en rend compte et leur dit : « Pourquoi discutez-vous sur ce manque de pains ? Vous ne saisissez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur endurci ?
Vous avez des yeux et vous ne voyez pas, vous avez des oreilles et vous n’entendez pas ! Vous ne vous rappelez pas ?
Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille personnes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze. – Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. »
Il leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? »

Prière: 

Seigneur, je me présente devant toi comme un mendiant qui demande tout et attend tout de toi, comme une créature qui a tout reçu de toi même la vie, comme un pécheur repenti reconnaissant du salut que tu lui offres.

Demande: 
M’attacher aux choses vraiment importantes.
Points de réflexion: 

1. L’Évangile selon saint Marc arrive à sa charnière : la profession de foi de Pierre. Si Jésus fait dans le passage d’aujourd’hui des reproches aux apôtres, c’est en préparation de ce moment-là, pour les diriger vers une révélation qui va changer leur vie. Les apôtres se font du souci car ils n’ont qu’un seul pain, ce qui ne va pas suffire pour eux tous. Jésus leur reproche de trop se préoccuper des choses matérielles. « L’homme ne vit pas seulement de pain » a-t-il déjà répondu au démon qui voulait le tenter du matérialisme (Mt 4,4). Et pour moi, les choses matérielles prennent-elles une importance excessive dans ma vie ?

2. Pour comprendre ce que Jésus veut montrer aux apôtres, il est utile de lire ce qui vient de se passer et ce qui est sur le point d’arriver. Sous les yeux de tous, Jésus vient de marcher sur les eaux, de guérir un sourd et de multiplier les pains. Pourtant les pharisiens ne se satisfont pas de ces signes. Maintenant, même les apôtres passent à côté des choses spirituelles. Après ces reproches, Jésus redonne la vue à un aveugle. Alors vient le passage central de l’Évangile selon saint Marc, la révélation centrale de tout l’Évangile : Pierre proclame que Jésus est le Fils de Dieu. Ça y est, ils ont compris ! Leurs yeux à eux aussi se sont ouverts !

3. Si Jésus invite à se détacher des choses matérielles, cela n’est pas seulement par dépouillement, mais c’est pour nourrir bien plus profondément, d’une nourriture qui ne passe pas. Celui qui a découvert Jésus et qui croit en lui doit bien sûr continuer à vivre les pieds sur terre, mais tout un univers nouveau s’ouvre pour lui car il a rencontré quelqu’un qui remplit sa vie. Avec Pierre et les autres apôtres, apprenons à nous détacher des choses matérielles, préparons-nous à ce qu’il nous ouvre les yeux et qu’il nous dise qui il est vraiment.

Dialogue: 
Seigneur, ouvre mes yeux pour que je puisse te reconnaître. Je crois, Seigneur, mais viens à l’aide de mon peu de foi.
Résolution: 
Parler de ma foi en Jésus.