« Mais moi, vous ne m’aurez pas toujours »

lun 30/03/2015
Fête du jour: 
Lundi Saint

Chapitre d'Evangile:

Verset de début: 
1
Verset de fin: 
11
Evangile: 

Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, qu’il avait réveillé d’entre les morts.
On donna un repas en l’honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était parmi les convives avec Jésus.
Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle versa le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie de l’odeur du parfum.
Judas Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit alors :
« Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d’argent, que l’on aurait données à des pauvres ? »
Il parla ainsi, non par souci des pauvres, mais parce que c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l’on y mettait.
Jésus lui dit : « Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement !
Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. »
Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là, et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir ce Lazare qu’il avait réveillé d’entre les morts.
Les grands prêtres décidèrent alors de tuer aussi Lazare, parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s’en allaient, et croyaient en Jésus.

Prière: 

Ô mon Dieu, je viens me mettre en ta présence. Je viens t’écouter, parler avec toi, le roi des rois et le seul Dieu. Parce que tu m’appelles. Parle, ô Seigneur, ton serviteur écoute. Je crois que tu es présent ici, à mes côtés ; augmente ma foi. J’espère en la vie éternelle ; je l’attends avec joie et impatience, car je sais que tu l’as préparée pour moi. Augmente mon espérance. Je t’aime par-dessus toute chose, mais donne-moi de t’aimer aujourd’hui un peu plus.

Demande: 
Seigneur, donne-moi de savoir t’accompagner en cette semaine de souffrance.
Points de réflexion: 

1. « Six jours avant la Pâque ». Ainsi commence l’Évangile et le Lundi Saint. Six jours. Ce sont les derniers de la vie de Jésus. Et il le sait. Tout ce que fait Jésus pendant ces six derniers jours a une valeur spéciale, a surtout un ton particulier : celui du Fils de Dieu qui se prépare à donner la vie sur la croix. Contemplons Jésus-Christ qui vient voir Lazare, Marthe et Marie. Pour lui, ce sont ses amis, sa dernière visite avant la Passion. Mais Lazare et ses sœurs sont plus que des amis. Ce sont des créatures du Père, des hommes pécheurs, que Jésus vient sauver. Tous ceux qu’il rencontre en ces jours-là sont pour Jésus des âmes à sauver, des âmes pécheresses pour qui il va verser son sang. Suis-je conscient que moi aussi je suis une de ces âmes-là ?

2. « Il fallait qu’elle garde ce parfum pour le jour de mon ensevelissement ». Marie fait un si beau geste d’amour et de gratitude : elle lui verse ce parfum sur les pieds et l’essuie avec ses cheveux. Pour Marie, c’est un geste d’adoration : Jésus-Christ est vraiment son Seigneur et son Dieu. Ce que Marie ne sait pas, c’est que ce geste va plus loin : sans en être consciente, elle anticipe l’ensevelissement de Jésus. Elle annonce les femmes qui viendront embaumer son corps. Et Jésus, ce lundi-là, pense à cela. Il est infiniment reconnaissant à Marie de ce geste amoureux. Il sait que sa Passion ne sera pas que souffrances, parce que des femmes viendront recueillir et embaumer son corps.
Voilà ce que fera Jésus avec nous pendant cette Semaine Sainte. Tous les gestes d’amour et d’adoration que nous lui offrirons, il les rendra encore plus grands. Il y verra plus d’amour que ce que nous y avions mis. Dieu est comme ça.

3. « Mais moi, vous ne m’aurez pas toujours ». Encore une fois, Jésus se rappelle sa mort. Et il l’annonce aussi aux disciples, qui ne comprendront pas. Comment se comporteraient-ils, s’ils savaient que ce repas est l’un des derniers avec Jésus ? Ils cesseraient de se préoccuper du repas, d’eux-mêmes, du prix du parfum, et ils combleraient d’attention et d’amour pour le Christ chaque instant de ces six jours.
Et moi, prêterai-je attention aux paroles de Jésus ? Cette Semaine Sainte sera-t-elle spéciale, profonde, un moment d’intimité avec lui ? Ou serai-je comme les apôtres, qui se préoccupaient de bien des choses. Encore une fois, Marie avait compris la seule chose nécessaire.

Dialogue: 
Ô Jésus Christ, mon Dieu et mon roi, je viens à tes pieds en ce jour. Bientôt tu vas livrer ta vie pour moi. Tu l’annonces, tu le sens : ta Passion est déjà dans ton cœur. Mets-la aussi dans le mien. Que je vive cette semaine au rythme de ton cœur. Que je souffre avec toi. Que les âmes pour qui tu donnes ta vie soient aussi les miennes. Jésus, je veux vivre à tes côtés.
Résolution: 
Aujourd’hui, et si possible toute la semaine, je prendrai quelques minutes pour lire l’Évangile de la Passion (Jn 18-19).