Naître d’en haut

mar 29/04/2014
Fête du jour: 
Sainte Catherine de Sienne, vierge et docteur de l'Église

Chapitre d'Evangile:

Verset de début: 
7
Verset de fin: 
15
Evangile: 

Jésus disait à Nicodème :
« Ne sois pas étonné si je t'ai dit qu'il vous faut renaître.
Le vent souffle où il veut : tu entends le bruit qu'il fait, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né du souffle de l'Esprit. »
Nicodème reprit : « Comment cela peut-il se faire ? »
Jésus lui répondit : « Toi, tu es chargé d'instruire Israël, et tu ne connais pas ces choses-là ?
Amen, amen, je te le dis : nous parlons de ce que nous savons, nous témoignons de ce que nous avons vu, et vous n'acceptez pas notre témoignage.
Si vous ne croyez pas lorsque je vous parle des choses de la terre, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses du ciel ?
Car nul n'est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme.
De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l'homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle. »

Prière: 

Jésus, me voici en ta présence, en ce jour. Viens demeurer en moi, que je ne fasse plus qu’un avec toi. Je suis tout à toi. Ôte de moi tout ce qui peut m’éloigner de toi. Donne-moi tout ce qui me rapproche de toi. Viens habiter ma prière !

Demande: 
Seigneur, parle-moi en ce jour, mais surtout donne-moi de t’écouter et d’entrer dans ton cœur. Donne-moi de pénétrer tes mystères avec la foi.
Points de réflexion: 

1. Le Seigneur nous a premièrement appelés à l’existence. C’était notre première naissance. Voilà qu’il nous appelle à une deuxième naissance : « il vous faut naître d’en haut ». Cette nouvelle naissance commence le jour de notre baptême et ne se termine pas tant que nous n’avons atteint le sommet de notre vie : notre rencontre éternelle avec notre Père et Créateur au ciel. Oui, le point culminant de notre existence ou ce qui lui donne son sens le plus profond ne peut être que lorsque nous verrons Dieu face à face.

2. Jésus ajoute une précision. Il affirme qu’il s’agit non seulement de naître, mais de naître dans le souffle de l’Esprit. N’était-ce pas lui, justement, l’Esprit Saint, ce souffle qui planait sur les eaux (Gn 1,2) au moment de la toute première création ? Et lui encore, l’Esprit Saint qui traduisait la douce présence de Dieu dans le murmure d’une brise légère au Mont Horeb (1R 19,12) ? Et Jésus lui-même après sa mort et sa Résurrection soufflera sur les apôtres en leur disant « recevez l’Esprit Saint » (Jn 20,22). Bref, c’est avec l’Esprit Saint que peut s’opérer une nouvelle création dans la foi et l’amour au Christ.

3. Cependant, cette nouvelle création ne peut se faire sans que Jésus soit « élevé » sur la croix, nous est-il dit au verset 14. Ainsi, Jean encadre tout son Évangile avec le mystère de la croix et celui de l’action de l’Esprit Saint. La vie éternelle nous est rendue grâce à l’amour de Jésus en croix et par l’action de l’Esprit agissant dans nos cœurs. Quelle belle définition de la Trinité ! Le Père nous engendre une nouvelle fois en Jésus par la croix et par l’Esprit Saint qui habite nos cœurs.

Dialogue: 
Jésus, œuvre à ta nouvelle création en moi ! Que je renaisse à ta grâce ! Je veux vivre avec toi, près de toi, toujours. Accorde-moi dès maintenant de pouvoir vivre en ta présence quotidiennement, du matin au soir.
Résolution: 
Commencer ma journée en invoquant l’Esprit Saint : Viens, Esprit-Saint, en nos cœurs, et envoie du haut du ciel un rayon de ta lumière. Viens en nous, père des pauvres, viens, dispensateur des dons, viens, lumière de nos cœurs. Consolateur souverain, hôte très doux de nos âmes adoucissante fraîcheur. Dans le labeur, le repos, dans la fièvre, la fraîcheur, dans les pleurs, le réconfort. Ô lumière bienheureuse, viens remplir jusqu’à l’intime le cœur de tous tes fidèles. Sans ta puissance divine, il n’est rien en aucun homme, rien qui ne soit perverti. Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé. Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rends droit ce qui est faussé. A tous ceux qui ont la foi et qui en toi se confient donne tes sept dons sacrés. Donne mérite et vertu, donne le salut final donne la joie éternelle. Amen.